Accueil
RevuePratiqueTechniqueTestsVitrines

Liens

Epson V750 Pro et Négatifs noir et blanc
Ces premières pages sur la pratique                                                   
Voir test
de la numérisation seront consacrées
exclusivement au négatif noir et blanc
grand format avec le pilote Silverfast 6.4.
                    

Suite aux tests, nous avons remarqué que le V750 Pro peine dans la résolution de micro détails et dans la lecture du grain. Comme cette limite est beaucoup moins importante en grand format, nous aborderons surtout le rendu des nuances et des détails avec les différents réglages du pilote.
Dans les exemples suivants, nous avons choisi de numériser à 1200dpi, et de présenter ces images en tant qu'illustration et (ou) preuve. Les images preuves seront présentées en taille réelle des pixels.
   
Nous  avions vu aussi dans le secteur test, que le mode passe-vues (148x250mm) est photographiquement meilleur. Ce sera donc sur passe-vues que  nous ferons les numérisations pour touts les formats inférieurs au 20x25cm.

Avec le mode passe-vues, l'opto-mécanique
(bloc optique + balayage) du V750 Pro, projette une image de qualité sur le capteur, et c'est seulement la non-planéité de l'original qui peut amoindrir les résultats. Heureusement  en 4x5, grâce à l'épaisseur importante de la plupart des films, on obtient une bonne planéité dans le passe-vues.

Désormais il suffit de trouver les bons réglages du pilote pour extraire de manière optimale les informations fournies par la machine. Notre première approche pratique sera la numérisation des négatifs 4x5, pour apprécier les qualités de rendu du scanner avec ce format exigeant et photographiquement superbe.

Choix des paramètres en niveaux de gris
Pour numériser des clichés noir&blanc Silverfast 6.4 propose plusieurs choix;
Niveaux de gris 16-8bits,
Niveaux de gris 16bits,
Niveaux de gris HDR 16bits. Chacun de ses modes comporte
des sous-menus de réglages des courbes, point blanc et noir, profils icc...etc. De plus, pour les négatifs il y a d'autres réglages par type de films avec des sous-paramètres. Tout ceci complique trop l'étude du pilote, et risque d'allonger interminablement ces pages, c'est pourquoi  nous avons choisi les modes les plus simples à utiliser et capables d'offrir le maximum de qualité.

8 ou 16 bits?
Plusieurs tests faits avec des gammes et mires techniques, ne permettent pas de voir la différence entre le mode Niveaux de gris 16bits, et 16-8bits à l'écran, mais d'un simple coup d'oeil aux histogrammes, on s'aperçoit que des premières modifications, celui en 8bits se dégrade trés rapidement, laisant apparaitre des lignes creuses dans la courbe de niveaux.
De ce fait, pour simplifier ce dossier, et garantir le respect des fichiers, nous allons travailller exclusivement en Tiff 16bits jusqu'à la compression en JPG.

Négafix
En choisissant Négatif dans le menu général, la fenêtre-menu 
Négafix s'ouvre automatiquement, et nous propose de choisir la marque, le type, et la sensibilité du film. Sous le mode expert, d'autres réglages apparaissent avec les courbes et histogrammes destinés aux connaisseurs. Heureusement, les options par défaut permettent des bons résultats, et de ce fait l'accès à certains menus n'est nécessaire que pour les cas difficiles, pour lesquels les choix de l'utilisateur peuvent améliorer les résultats.
Avec Négafix le moteur ICM et le profil de scanner sont inopérants, ceci explique peut être certaines bizarreries trouvées au cours des numérisations.
 
Négatif-Niveaux de gris

Pour notre premier exemple nous avons paramétré le pilote de la manière suivante :
Kodak, TMY, 400 Iso, dans Négafix, Niveaux de gris 16bits
Espace Adobe Rvb1998 1200dpi 100%.
Voir
 

Cliquez sur l'image

Résultats
La numérisation  par défaut de cette vue est légèrement sur-exposée, mais une simple retouche des courbes dans Photoshop ramène les tons à des valeurs assez justes. Si on regarde de plus prés,  on s'aperçoit que les hautes et bases lumières sont légerement creuses, et que les transitions des niveaux de gris sont un peu abruptes.

Positif-Niveaux de gris 16bits
Nous continuons donc la recherche d'un mode capable de tirer une meilleure partie de la bonne profondeur d'analyse du V750 Pro. C'est le mode Positif qui attire notre attention. En choisissant Positif dans le menu général, on retrouve l'accès au moteur de gestion des couleurs, et nous choisissons le profil Silverfast pour Transparents, toujours dans l'espace RVB 1998. Bien entendu, aucun automatisme n'est activé pour numériser la vue.Voir
 

Cliquez sur l'image

Agréable surprise.
Un très beau négatif, très doux et fouillis apparaît à notre écran, après transformation dans Photoshop on obtient une belle image, complète et riche en informations, meilleure que la numérisation faite précédemment en négatif. Silverfast positif meilleur que Silverfast négatif.
Le moteur ICM pour positifs respecte mieux les hautes et basses lumières. Ceci s'explique peut-être par le fait que les algorithmes du moteur Négafix, calés sur des moyennes, n'intégrent pas toutes les variables du noir et blanc; sujet, exposition, developpement... 
Motivés par cette découverte, nous continuons les recherches  pour trouver l'approche idéale.

HDR négatif
Le mode HDR selon Silverfast est l'équivalent du Raw dans le boitier numérique, le brut de scann avec un maximum d'informations obtenues grace au réglages d'usine en quelque sorte. En effet, plus aucun filtre n'est accessible, seulement Négafix et ICM sont paramétrables après d'avoir choisi Négatif ou Positif dans le menu général.
Nous réalisons un premier scann en mode HDR16bits, avec le choix négatif, et comme précédemment, Kodak TMY 400 dans Négafix. Voir
 

Cliquez sur l'image

Le premier changement, par rapport au mode négatif classique, est le fait d'obtenir un négatif en fin de numérisation. Des légères différences sont perceptibles sur les négatifs qui arrive sur notre écran, mais une fois traités, les rendus sont de très bonne qualité, légèrement  différents du mode Positif Niveaux de gris, et meilleurs que ceux obtenus avec le procédé Négafix-Niveaux de gris classique.

HDR positif 
Ce mode, tout comme  le mode positif Niveaux de gris, utilise le moteur de gestion de couleur et le profil pour transparent de Silvertfast et produit aussi un négatif brut de scan.Voir
   

Cliquez sur l'image

Cette numérisation est notre préférée. Difficile de dire pourquoi, mais son histogramme et son rendu à l'écran sont très bons. On a l'impression d'avoir un fichier encore plus complet que  les  précedents. Nous verrons avec d'autres clichés si on peut adopter ces paramétres par défaut pour toute numérisation de négatif noir et blanc.

Les filtre USM
Nous venons de constater que le mode HDR bloque tout les filtres, et compris le renforcement USM, alors il faut voir si dans Photoshop nous pouvons améliorer l'effet de bord et la netteté pour obtenir des détails plus piqués et accrocheurs, similaires à ceux obtenus avec le filtre USM de Silverfast. Voir
Encore une bonne surprise. Les modes de renforcement de Photoshop donnent des résultats similaires et parfois meillieurs  que le filtre USM de Silverfast. Voir
Voir aussi l'image gif qu'illustre bien le avant-aprés du filtre accentuation (300%-0.5-1) dans photoshop appliqué sur le brut de scan en mode HDR. Voir
Ayant levé ce dernier doute, tout pousse à dire que le mode HDR est le plus adapté à la numérisation des négatif noir et blanc avec le V750 Pro.

Conclusion
On pourrait regretter que l'excellente qualité d'image ne soit pas obtenue avec le mode Niveaux de gris et Négafix (l'outil dédié aux négatif), et de ce fait avoir un positif directement  exploitable sur notre écran. Mais la souplesse et les performances du mode HDR offrent à l'utilisateur un outil de travail puissant et complet, d'autant plus que ce mode déplace toutes les corrections vers Photoshop et ses performants outils de visualisation et corrections ( loupe, taille réelle de pixel, calques de réglage...Etc)
Le mode HDR transforme ainsi la numérisation complexe et incertaine, du fait de la quantité  des variables dans Négafix et autres menus, en un acte très simple, qui se limite à la pose de l'original et au choix de la taille de sortie .
 

Tin Cuadra

 

 

.:. Haut