Accueil
RevuePratiqueTechniqueTestsVitrines

Dossiers


 

Le Photographique
Pour une théorie des écarts

Rosalind Krauss

Éditions Macula

 
 

Professeur émérite à l'université de Columbia, Rosalind Krauss est une des figures importantes de l'histoire et de la critique de l'art du vingtième siècle en Amérique. En 1976, elle fonde la revue October.

Formée , à la critique des arts plastiques, Krauss, dans cet ouvrage, s'intéresse à la photographie et tente de démontrer qu'il est vain de la penser dans des termes historiques ou dans une forme de classification comme il est fait pour la peinture. Selon elle le monde de la photographie est celui de l'archive, non pas celui du musée.

Krauss considère la photographie comme un "champ spécifique" : le photographique, une forme d'écriture se plaçant au-delà de tout style, permettant une redéfinition stratégique qui établit des liens évidents entre toutes les images photos.

Dans l'introduction du livre, le philosophe Hubert Damisch dit que "la force du texte de Rosalind Krauss suffit à l'établir aux côtés de la petite histoire de la photographie de Walter Benjamin ou de La Chambre claire de Roland Barthes." Le texte de Rosalind Krauss est en réalité beaucoup plus théorique et s'adresse davantage aux amateurs d'une certaine logique conceptuelle. Mais il reste cependant, dans l'histoire du discours photographique, une référence dans la critique de l'art post-moderne.

                                                                                                                  J.G

.:. Haut