Accueil
RevuePratiqueTechniqueTestsVitrines

Dossiers

                                                                                                 

Un autre monde
Une photographie Africaine

Suite aux 6ème rencontres africaines de la photographie à Bamako,
la BNF expose, jusqu'au 19 Novembre, une sélection non exhaustive
de ces regards encore peu connus.

L'exposition du site François Mitterrand de la BNF propose une sélection d'images de photographes Africains présentées lors des sixièmes rencontres internationales de la photographie à Bamako au Mali. Cette manifestation, qui chaque année prend de plus en plus d'importance tant en Europe qu'en Afrique, propose de mettre en valeur une photographie exclusivement Africaine.
Un autre monde, thème des rencontres 2005 de Bamako, évoque la représentation d'un inconnu, d'une autre vision et assurément d'un autre regard. Les images occidentales nous ont pourtant habitués à un représentation systématique de l'Afrique à travers la misère, les souffrances. Les images de Salgado sur la famine au sahel ou le Biafra vu par Don Mc Cullin sont des exemples de reportage qui ont forgés une certaine vision de l'Afrique, définie par ses horreurs et ses peines.

D'autres possibles
Le regard des jeunes artistes africains dévoile une autre vision de leur continent, une vision plus sereine, plus poétique qui laisse place à un imaginaire totalement différent. Simon Njami, commissaire de l'exposition à Bamako et à Paris, écrit : "Rechercher l'autre monde, c'est nous contraindre à nous repenser nous-mêmes. C'est remettre en question les idées reçues que nous portons sur nous-mêmes et celles que le monde porte sur nous. C'est repenser le passé à la lumière du présent, mais c'est également se projeter sur l'avenir, en s'ouvrant à d'autres possibles."
En témoignent les images de Helga Kohl, originaire de Namibie, qui, dans sa série Kelmanskop, photographie des intérieurs d'immeubles coloniaux laissés à l'abandon et qui se laissent, petit à petit, envahir par le sable. La jeune photographe Malienne, Fatoumata Diabaté, explore la vie quotidienne des Touaregs dans une forme d'intimité et de proximité particulièrement sensible, tandis que Bruno Hadj nous plonge, par ses images troubles, dans l'univers énigmatique et mystique du soufisme Algérien.

 

 
© Bruno Hadjih, Cheikh Tidjani à Montreuil, 2004
Algérie

© Emeka Okereke, Série Exile,The Body, 2005
Nigeria

© Helga Kohl, Série Kolmanskop,1993-1997,
Sans titre 7, Namibie

 

Regards engagés
Mais ces jeunes photographes n'oublient pas quelles sont les réalités sociales et politiques de leur continent et dénoncent, à travers leurs images, l'abandon, la détresse.

Emeka Okareke photographie les hôpitaux et les morgues au Nigéria. Les images en noir et blanc appuient cette impression d'abandon, cette prise en charge "minimaliste" de la santé dans ce pays qui, pourtant, grâce à ses richesses naturelles, pourrait être un des plus développé d'Afrique.

Mikhael Subotsky, jeune photographe sud-africain, présente une série d'images réalisées au centre de détention de Poolsmor. Ce reportage montre pour la première fois l'intérieur du système carcéral en Afrique du Sud. Pendant plus de trois ans Subotsky anima des ateliers de photographies pour les détenus du pénitencier. C'est ainsi qu'il a pu obtenir la confiance des détenus et des autorité pour réaliser ces images qu'aucun occidental n'avait jusqu'à présent pu obtenir.

Si ces regards Africains ont quelque chose de personnel, d'indépendant, l'utilisation de la photographie par les photographes a cependant quelque chose de commun avec les images occidentales que nous connaissons. Les images très plastiques d'Helga Kohl   sont proches des "tableaux photographiques" accrochées aux galeries d'art contemporain, tandis que les reportages d'Emeka Okareke sont dans la veine du photojournalisme occidental.
D'autres regards, d'autres visions donc qui, à l'inverse de ce que nous proposait le titre de l'exposition, rappellent que nous vivons tous dans le même monde.

                                   Jordi Gourbeix

                             

 

Informations Pratiques :

"Un autre monde"
Bibliothèque nationale de France
Quai François-Mauriac, Paris-13e.
Mo Bibliothèque-François-Mitterrand.
Tél. : 01-53-79-59-59.

Tous les jours sauf lundi matin de 9 heures à 20 heures, dimanche de 13 heures à 19 heures.
Entrée libre. Jusqu'au 19 novembre.
Sur Internet : www.bnf.fr.


 

 

 

.:. Haut