Accueil
RevuePratiqueTechniqueTestsVitrines

Dossiers
Faces cachées
Les murs de la salle suivante exposent les images de Leonora Vicuña, qui mène une réflexion sur le peuple mapuche, son identité et son lieu.
  Passages Bruno Barbey
...l’intérêt du photographe se porte le plus souvent vers les marges de l’événement, juste avant, juste après ou légèrement à côté de la violence...
 
Images à charge
C’est sans ménagement que l’exposition nous précipite immédiatement et continuellement sur les sentiers incertains d’épineux paradoxes. Ainsi, dès les premiers pas, le premier texte et les premières images d’Alphonse Bertillon
  Voiles de mémoire
Parfois, le beau et l'insolite sont au rendez-vous, même au creux de la misère, comme par exemple cette photo improbable où nous devinons que le balayeur de rues s'est endormi dans sa carriole parce que ses deux pieds en dépassent
 
L’aristocrate, le vulgaire et
C’est la première fois que j’ai vu des photographies qui n’étaient pas purement frontales, comme celles de tout le monde. Il cadre comme Degas
  Ma ptite maman
Ma ptite maman, premiers mots d'une lettre lue par une détenue. Loin de tout apitoiement, Il s'agit de dire ce qui hante et par là peut être ce que l'on veut être, ce que l'on entend devenir.
 
Winogrand, ou l’art du coup de
Winogrand est un chasseur, un arpenteur de la ville américaine de l’après guerre, un regard vorace qui ne cesse pas de quêter cette assomption de l’évènement.
  Chema Madoz Arles 14
La fraîcheur qui émane de l’exposition de Chema Madoz, pour ces 45émes Rencontres, fleure bon la récréation.
 
Mazaccio-Drowilal Wild Style
Tel est, du moins, le discours qui les englobe. On nous dit en effet, ici et là, dans la préface de leur livre, à Libération et un peu partout ailleurs
  Arles 2014
Sept ans après notre précédente excursion, nous revoilà aux Rencontres. Mais, cette année, les 56 étages à venir du centre Luma semblent déjà poser leur ombre sur le festival
 
Protographies
Tout aspire, chez l’artiste colombien, à nous transporter au-delà de la « cristallisation », vers un cours fluctuant des évènements qui imprègne
  Jean Pierre Devals

Tout comme cette plaine, la vie dans ces contrées pourrait paraître monotone. Pourtant, si on se laisse aller à la rencontre, la diversité culturelle de ses habitants surprend. Dogons, Peuls, Songhaïs, Touaregs et autres ethnies s'y côtoient, souvent tributaires les uns des autres

 
Chuck Close
C’est précisément cette profondeur de champ qui crée cette étrange confusion, provoquant un sentiment de doute chez le spectateur. En  reproduisant ce flou dans ses tableaux
  Impossible Photographie
Exposition polyphonique, elle n’élude aucun des aspects de la détention, se voulant la plus complète possible. Le rôle des femmes en prison, la place des enfants, l’expérience des politiques
 
Johann Rousselot
Mais aucune n’est obligatoire pour faire une bonne photo ou même un bon reportage. Je crois qu’avant tout il faut trouver son terrain, son sujet. La photographie, c’est savoir ou se logent nos obsessions.
  Lugares del Alma
Mais contrairement au pictorialisme, rien n’a été retouché. C’est sans doute là que réside la principale originalité de ces œuvres. La transformation de la réalité est rendue possible
 
Photoquai 2009
Né du refus d’une conception aristocratique des savoirs instaurant une hiérarchie des peuples et des arts, le musée récuse l’idée que le terme d’art extra-européen
  Intimacy
Ce projet de longue haleine est baptisé
 « Intimacy », à la fois pour mettre l’auteur au centre de ses images, et pour rendre hommage aux travaux de photographes américains comme Nicholas Nixon ou Ralph Meatyard.
 
Paris en couleurs
Robert Capa, par exemple, photographe d’origine Hongroise, co-fondateur de Magnum, qui photographia en couleur la mode parisienne dès 1948. Ernest Haas
  Boubat "Révélations"
De fait, plus qu’un photographe du bonheur, Boubat est davantage un « correspondant de paix » selon les mots de Jacques Prévert.
 
Arles 2007
Bien plus qu'un simple festival, c'est bien de rencontres qu'il s'agit à Arles. Rencontres avec les photographes, avec les professionnels, avec les étudiants
  Weegee
La Fondation Dina Vierny–Musée Maillol présente du 20 juin au 15 octobre 2007 une exposition consacrée aux vintages du photographe Weegee réunies dans la collection
 
Actualités
"Italie, doubles visions" propose une série de confrontations, fortuites ou délibérées, de deux regards, sur un même lieu ou un même sujet, à des moments différents. L'exercice de ces croisements de regards révèle la singularité
  Nicolas Dhervillers
Depuis ses tous premiers portraits sur la dalle de la Défense, Nicolas Dhervillers interroge la mise en scène de la vie quotidienne.
 
David Cousin-Marsy
Le protocole de prise de vue privilégie la frontalité, la composition des images joue sur des effets de surfaces, de seuil, d'aplatissement, de croisements de lignes pour arrêter le regard
  Julien Luttenbacher
Images sans titres dont le sens est laissé en suspend, les photographies de Julien Luttenbacher se présentent comme autant d’énigmes.
 
Eugène Atget
Dans les années 20, alors que l'œuvre d'Atget était inconnue du grand public, un jeune photographe américain vivant à paris, Man Ray,
  Roman Vishniac
"Un monde disparu", une des plus belles et des plus poignantes expositions du mois de la photo 2006, est prolongée jusqu'au 25 Février.
 
Photo et Journalisme
Depuis de nombreuses années se pose la question de la "crise du photojournalisme". Cette crise, que rien ne semble arrêter, concerne autant la fragile condition des agences, que les photographes,