Distagon ZF-2 15mm f/2,8

La plus courte focale de Zeiss en monture ZF2, est par sa taille le plus grand objectif de toute la gamme pour Nikon, y compris le Makro-Planar de 100mmf/2.
Dans une mécanique irréprochable, cette optique comporte 15 lentilles en 12 groupes, elle offre un angle de vue de 100° à l'horizontale, et une mise au point de 25cm à l'infini.
Nous verrons le long de ce test sur banc, et avec le D800e de Nikon, qu’elles étaient les motivations des ingénieurs Zeiss pour recalculer le célèbre 15mm f/3,5 pour Contax, qui était déjà une référence.
Pour commencer l'enquête, nous avons retrouvé les courbes FTM à pleine ouverture, pour les deux 15mm, conçus avec  20 ans d'écart.


En rouge la moyenne pour 40Plmm à f/3,5


En rouge la moyenne pour 40Plmm à f/2,8

(Plus les lignes sont hautes et horizontales mieux c'est)

Ces graphiques fournis par  Zeiss, montrent à une grande différence de rendu à pleine ouverture; le contraste pour 40Plmm est toujours en dessous de 50% pour le premier, tandis qu'il monte jusqu'à 80% sur l'actuel Distagon.
On doit saluer les biens faits du progrès en calcul et réalisations d'optiques. Le premier 15mm avec une ouverture de f/3,5, de par sa complexité de montage, ne pouvait être fabriqué qu'en Allemagne. Le nouveau 15mm ouvrant à f/2,8 est fabrique au Japon avec une qualité de réalisation extraordinaire. 
Avec ces courbes Ftm, nous avons une réponse claire sur les motivations des opticiens pour tout recalculer. Augmentation des performances, avec simplification de la mise en oeuvre. Bravo

a) Zone centrale
Au centre, on constate un rendu très fin et contrasté des la pleine ouverture, en diaphragmant d’un ou deux diaphragmes, on augmente le contraste seulement les formes, même les plus fines sont bien visibles des f/2,8. Nous avons choisis f/4, comme référence, car, il fournit des micros détails de 2,5µ. Ces éléments infiniment petits peuvent dans certaines conditions fournir une information sur la matière du sujet photographié, par exemple; sur le sable mouillé avec des reflets spéculaires très intenses, on pourrait percevoir dans l'image finale des fins détails lumineux qui informeraient de l'état de cette surface.

b) Zim
A dix millimètres du centre, le contraste est moindre, mais les détails sont bien définis, même si on constate un arrondissement des formes, celles à 10µ sont bien présentes, dès f/2,8.

c) Zp
Dans la zone prélevée à 20mm du centre, la qualité faiblit, mais reste très élevée pour un extrême grand angle, et même en regardant attentivement on s'aperçoit que les plus fins détails sont encore dessinés. A f/11 l'image sur banc est surprenante, par rapport à d'autres grands angles extrêmes, nous verrons en Pdv réelle quel parti peut tirer un capteur sans filtre antialiasing, avec des pixels de 5µ comme celui du Nikon D800e.

Trichromie
Superbe! Pas de décalage des couleurs sur le plan focal, ces mires à f/2,8 et f/3,5 sont presque identiques. Ce test au centre laisse penser que la correction de l’aberration chromatique est très poussée, et que nous aurons peu de franges colorés sur les bords de l'image.

Rf1
Cette mire représente 100Plmm sur le plan d'image, pour les adaptes de cette façon de mesurer la qualité d'une optique, ces images sont un régal, puisque tout est là. Le contraste et résolution des formes de 5µ sont present et pourront  dialoguer avec les 5µ des nouveaux capteurs. Voyons ce que résulte de cette rencontre autour de l’infiniment petit.


Ces détails présentés à 100% et 200% nous montrent que la résolution ne peut atteindre celle fournie par l'optique. Les 5µ du Nikon D800e sans filtre antialiasing, entrent en résonance avec les carres de 5µ du damier. Avec des pixels autour de 3µ le comportement doit être très différent...à suivre

Conclusion
Que dire quand tout est dit. Bon, on peu dire que c'est n'est pas une optique compacte, que dans le 720gr le parasoleil est intégré au corps de l’objectif, et qu’avec un diamètre de 95 mm cette optique est faite pour avaler du champ et des formes comme on ne l'a jamais vu.

Images
Les images faites avec le Nikon D800e, sont présentées en réductions, ou recadrées avec des détails à 100%. La taille des images produites par ce couple méritant beaucoup mieux que la norme actuelle du Web.


f/8

 
f/5,6
Sur cette image, on peut voir l'extrême finesse dans les détails et aussi la rondeur et naturel du flou (Bokeh)


f/11


f/11


f/8

Voir test-pratique

 

 

Retour accueil Optiques