Voici un objectif surprenant, 40mm au lieu de 35 ou 50mm, asphérique, 9 lames pour le diaphragme ouvrant à f/2, et de plus fourni avec une lentille macro que permet le rapport 1:4. Avec une très belle mécanique et seulement 200gr cette optique très compacte éveille la curiosité : sommes nous devant un couteau suisse petit modèle où presque rien n’est utilisable ou devant un outil adapté à tout photographe? Avec ce test nous verrons ce que Voigtländer nous propose.
a) Douceur et finesse dans la zone centrale ; extrême finesse même : dans les images du damier on constate la très grande résolution à partir de f/4 - résolution visible aussi avec des plus grandes ouvertures mais sans contraste, trop douces pour être réellement exploitable. L'image référence à f/5,6 est la plus contrastée.

b) Sur cette zone les choses se compliquent et la douceur est très importante, et c'est seulement à f/8 que le contraste est suffisant pour détacher les plus fins détails.

c) Zone périphérique : ici la dégradation est encore plus forte, mais contrairement à d'autres optiques, ou l'on n'arrive jamais à une qualité suffisante, ici le diaphragme permet d'améliorer l'image : sur les mires on voit qu'à f/8 le rendu est très complet
d) La focalisation des trois couleurs sur le même plan est peut être le point faible de cette optique, en effet sur ces mires on note une grande distance entre le rouge et le vert, et surtout le bleu. Par contre si on observe attentivement le rendu en vert et blanc on note l'extrême résolution de l'optique. A f/4 on trouve un bon compromis pour toutes les couleurs
e) La mire Rf1 en noir et blanc est bien détaillée dés la pleine ouverture, mais sans contraste juste à f4 ; à f/5,6 le rendu est très bon, même si une certaine rondeur sur les formes persiste.

Conclusion
A partir de f4 les performances de cette optique sont très bonnes, mais encore une fois comme pour le 20mm de la marque,  ce sont les bords qui faiblissent fortement aux grandes ouvertures ; à f/5,6-8, le rendu est très bon même aux courtes distances de Map. Et contrairement à d'autres optiques modernes, nous avons remarqué une grande  douceur dans les images, les amateurs des paysages enveloppés seront ravis. Pour les utilisateurs du format Dx, l'Ultron 40mm f/2 devient un très bon 60mm homogène de f/2,8. Couplé à un D3x les résultats sont surprenants! de f/4, et à f/8 tout le champ est exploitable, avec une image de grande qualité.


f/2

f/5,6

f/8

          f/2                                   f/5,6


f/5,6

f/8

f/8

DX-Close-up f/5,6

           

Retour accueil Optiques