Pour beaucoup des photographes le 35mm est l'optique standard en reportage, c'est à dire la focale qu'on a en permanence sur un boîtier. Pour répondre à une grande variété de situations photographiques ces optiques doivent être lumineuses et performantes à toutes les distances de travail, et de préférence dés la pleine ouverture. Zeiss a conçu ce Distagon 35mm f/2 avec 9 éléments en 7 groupes, avec une mise au point minimale de 30cm, et comme d'habitude pour la marque le tout dans une très belle mécanique.
Pour ce test nous disposons du Distagon 35mm f/2 en monture ZF2 avec puce et contacts électriques.

a) La zone centrale est douce et riche en micro détails à pleine ouverture, en fermant d'un ou deux
diaphragmes, le contraste augmente sensiblement , et attend son maximum à f/8. L'image obtenue à f/5,6 est notre référence parce qu’elle représente un très bon équilibre entre résolution et contraste.

b) Zim, (zone d'intérêt maximum), sur cette zone la qualité faiblit un peu mais le contraste est bon, les damiers représentant 50plmm sont bien modelés.

c)  La zone périphérique contient plus d'aberrations chromatiques, et cela nuit au contraste, mais les micro-détails sont encore présents, l'image est toujours complète bien qu'arrondie ; à f/8 le contraste est très bon, dans le secteur prises de vues : nous verrons les résultats sur un D3x.

d)  La mise au point des trois couleurs RVB au centre est similaire à d'autres optiques de la marque : c'est à dire vert et blanc très proches, bleu et rouge plus distant,, mais on remarque un très bon compromis de focalisation à partir de f/4, l'image référence est libre de toute coloration parasite. Ces tests en trichromie restent parmi les plus délicats à mettre en images, nous envisageons de les accompagner avec d'autres données pour faciliter la lecture et pour mieux voir les implications en prise de vues réelles.

e)  Contraste et diffraction. Pour ce 35mm la pleine ouverture est douce et légèrement arrondie. Dès f/2,8 le contraste est bon et l'image très complète, les autres diaphragmes ne font qu'augmenter le contraste.
 
Conclusion
Ce grand 35mm est un bel objectif, à f/2 l'image est douce et détaillé, et à partir de f/2,8 elle est complète et très riche, avec un maximum de qualité avec les diaphragmes 5,6-8. Couplé au D3x ce Distagon produit des images très lumineuses et détaillées.

Prises de vues
Sur ces images on peut voir le vignettage à f/2 et la superbe qualité d'image à f/8, sur  la troisième image on remarque la grande finesse de détails en plan rapproché à f/4.


Cliquez sur l'image 


Cliquez sur l'image   

 

Cliquez sur l'image

Retour accueil Optiques