C-Biogon ZM 21mm f/4,5
Cette distance focale a déjà un objectif chez Zeiss, très performant et plus lumineux. Dans ce test nous essayerons de voir quels sont les arguments qui justifient l'apparition au catalogue d'un autre 21mm . D'emblée on apprécie l'extrême compacité et la superbe fabrication mécanique. Les tests nous diront si la construction optique sans concessions à la luminosité permettent des performances autres que celles du Biogon 21mmf/2,8.

a) Zone centrale
Tout est dit dès la pleine ouverture, à f/4,5 la qualité est superbe au centre. En diaphragmant on n'augmente que très légèrement le contraste, par contre on perd en résolution a cause de la diffraction. Le diaphragme f/5,6 a été choisi parce que c'est le meilleur compromis entre contraste et résolution.

b) Zim
A 10mm du centre le rendu est très bon et similaire à celui du 21mm f/2,8, avec davantage de contraste à f/5,6 pour ce dernier.

c)Zone périphérique
Avec ce type d'objectif grand angle très compact, la capture de l'image aérienne est très complexe dans cette zone. Celles que nous avons fait à 20mm du centre permettent de voir que la résolution et le contraste sont bons, le diaphragme f/5,6 étant encore le meilleur compromis diffraction-contraste.

d) Aberration chromatique
La convergence de trois longueurs d'ondes représentatives du spectre visible est excellente. Beaucoup d'objectifs apos, ou dits apos, n'arrivent pas à placer aussi bien les trois couleurs sur le même plan. Sur ce point cet objectif se démarque de tous ceux que nous avons testés, même du Biogon 21mmf/2,8, et devient notre référence. Un demi diaph suffit pour placer les trois couleurs sur le même plan! Y compris le bleu, couleur que beaucoup d'optiques ne peuvent focaliser, même en fermant plusieurs diaphragmes.

e) RF1
L'absence d'aberrations et le grand contraste dès la pleine ouverture permettent ces résultats exemplaires, et comme d'habitude il n'y a que l'incontournable diffraction qui arrondit les formes a partir de f/5,6.

f)Courtes distances
La très bonne correction chromatique des trois couleurs RVB, et la faible ouverture de ce Biogon, nous font penser que cet objectif doit être très performant à des courtes distances de mise au point. Zeiss à intégré la possibilité de descendre jusqu'à 50cm la MAP. Nous sommes allés plus loin, et c'est au rapport de 1:10, que nous avons fait ces images. Ce test confirme la grande qualité de cette optique quelle que soit la distance de MAP. Ici, le résultat au centre est mis en parallèle avec l'image obtenue avec un Apo-Componon, (excellent objectif pour ces rapports d'agrandissements).

Conclusion
Nous avions constaté déjà que Zeiss faisait preuve d'une grande maîtrise en grand angle extrêmes (Biogon 21 et 25). Le C-Biogon 21mm f/4,5 est la cerise sur le gâteau, avec seulement 190 grammes on a des très bonnes performances à tous les diaphragmes et une mécanique remarquable. Bravo!

Prises de vues
Les prises de vues que nous présentons ci-dessous n'ont subi aucune correction géométrique .


f/8


f/5,6

Dans ces architectures on remarque l'absence totale de déformation et la grande qualité des formes jusqu'a l'extrémité de l'image.

D'autre part, par curiosité nous avons placé le Biogon devant un D200 juste pour voir, et voici deux images surprenantes produites par ce «supra objectif».


f/5,6


f/5,6

Retour accueil Optiques