Apo-digitar 5,6/120/N
Avec son cercle d’image de 110 mm, cet objectif pouvant couvrir jusqu’au format 6X9, a été essentiellement conçu pour le numérique.
Les prélèvements nécessaires aux tests ont été faits au centre, à 20 mm et 40 mm du centre.

a – Zone centrale
La pleine ouverture est parfaitement utilisable même si l’on dénote une légère perte de contraste. La fermeture d’un demi diaphragme amène la qualité de l’image à un très haut niveau. Les carrés de 20 et 10 µ sont parfaitement lisibles.Ceux de  5 µ deviennent plus confus.
Au diaph f/11, la diffraction commence à faire son apparition, l’optique perd en résolution, mais les micros-détails restent tout de même perceptibles. A f/22, la diffraction a totalement pris  le dessus entraînant la disparition des détails les plus fins et donnant un effet arrondi à la structure de l’image.

b – Zone d’intérêt maximum
Une légère perte de contraste se fait sentir à pleine ouverture. En diaphragmant, la qualité croît jusqu’à f/11, et devient  presque équivalente à la référence. A f/22, le comportement reste similaire à celui de la zone centrale.

c – Zone périphérique
Les résultats dans la zone périphérique viennent confirmer l’excellence de cet objectif. Son comportement est constant et de grande qualité, quelque soit l'ouverture.

d – Dé-focalisation trichromatique
Malgré l’appellation Apo, une légère aberration chromatique est perceptible jusqu’à f/9. Cet écart de diaphragmes entre la pleine ouverture et l’ouverture à laquelle l’aberration chromatique disparaît sera un de nos critères d’évaluation. Pour cet objectif, un écart de seulement un diaphragme et demi est nécessaire pour ramener les trois couleurs sur le même plan.

e – Diffraction
A pleine ouverture, la mire Rf1 à très hauts contrastes confirme la qualité de l’optique que seule la diffraction vient amoindrir.

Conclusion
Avec la gamme Digitar, Schneider signe un tournant vers les optiques dédiées au numérique. Le cercle d’image est réduit mais on obtient des optiques efficaces dès la pleine ouverture, à des niveaux de qualité remarquables.

 

Ce test a été réalisé au rapport 1/50 (environ 6 m).

Les carrés de 1 mm, 0,5 mm et 0,25 mm font respectivement 20, 10 et 5 microns sur le plan focal.

Retour accueil tests

Retour accueil Optiques