Test de scanner
La volonté dans ces tests est de faire un état des lieux sur les divers types des scanner proposés et d'étudier la qualité d'image obtenue avec les diverses configurations logicielles. Cette base de donnés nous aidera à mieux comprendre les technologies proposées, et à faire un choix parmi des modèles très différents.
L'écart entre les propriétés théoriques données par le fabricant ( résolution, densité et chromie) et les résultats obtenus par l'utilisateur provoquent parfois une frustrante incompréhension. Pour faire la part des choses et connaître les limites et qualités d'une machine, nous avons créé plusieurs références (vues microscopiques, scanners hauts de gammes...), des sortes d'étalons qui seront des rappels visuels permettant la comparaison des résultats avec la machine testé.
Par ailleurs, les tests seront accompagnés d'une partie pratique, c'est-à-dire toutes les étapes courantes dans la réalisations de scans : calibrage, optimisation pour différents types de films, amélioration matérielles possibles, astuces... Etc.

Nos mires
Pour réaliser ces tests, nous avons creé une série de mires cohérentes avec les tests d'optiques et de caméras. Cette cohérence nous permettra de voir un maximum des variables dans le rendu de l'image argentique numérisée par rapport à d'autres procédés, (tirage agrandisseur, prise de vue numérique) et d'établir des liens entre les différents types de tests.

La mire de densité.
Depuis toujours, un des grands problèmes dans la numérisation est la densité de nos clichés. Les difficultés techniques sont telles que des machines de haute technologie ont vu le jour pour permettre d'obtenir le maximum d' information à partir de l'original. Pour mesurer la profondeur et la linéarité du scanner et son « respect » du cliché, nous avons imaginé la mire suivante : la densité est obtenue par un filtre neutre à dépôt métallique variable circulaire allant de env. 0D a 4D sur 270°, et d'une image sur ektachrome composée d'une série de formes et couleurs identiques réparties en plusieurs zones sur 270° également.Voir
La superposition de ces deux éléments forment une mire de densité étalon dans laquelle la chromie et la densité sont parfaitement indépendantes, le but étant d'obtenir une information fiable, mesurable, et visuelle, qui nous permettra la comparaison à d'autres résultats.Voir

La (les) résolution(s)
Convaincus qu'aucune mire achromatique ne peut fournir les informations sur l'ensemble des variables photographiques qui interagissent avec la résolution (contraste, couleurs, formes, densité... Etc) d'un scanner, nous utiliserons plusieurs mires et prise de vues diverses : Mire de résolution Haut contraste Cette mire est composé de notre module Rf2 avec de traits 01mm a 001mm , négative et positive de densité supérieur a 3,8D sur film lith.
Voir

Mire de résolution couleur positive
La mire est réalisée à partir du module Rf2 a des dimensions et couleurs variables jusqu'aux limites des films couleurs positif. L'intérêt de cette mire est de percevoir l'interaction entre l'information et le bruit du film « grain » d'une part et la lecture faite par le scanner et son pilote de numérisation.
Voir

Mires diverses
Pour visualiser les phénomènes parasites d'un scanner(flare, images fantômes, artefacts... Etc.) nous utiliserons plusieurs mires à très grand contraste.

Prises des vues
Des prises de vues négatives et positives standard de Revoirfoto seront numérisées et présentées à différents taux d'agrandissement, dans le but de permettre la comparaison des résultats à ceux d'autres scanners.

Retour accueil Scanner